Programmation Neuro Linguistique

"Le plus grand voyageur n'est pas celui qui a fait 10 fois le tour du monde,
mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même."

Gandhi

L’homme ne cesse de vouloir comprendre, expliquer scientifiquement le monde dans lequel il vit. Chaque découverte est une avancée. L’homme a mis un pied sur la Lune, et espère pouvoir encore franchir de nouvelles étapes pour aller à la conquête de l’univers. Les ordinateurs sont de plus en plus puissants, 

Mais quand il s’agit de comprendre comment fonctionne l’être humain, tout se complique, et lorsqu’il s’agit de notre cerveau, tout devient encore plus complexe. Ses performances et son potentiel surpassent largement celles des ordinateurs les plus puissants et sophistiqués. C’est la seule machine qui soit livrée sans notice explicative !

Savez-vous ce qu’il se passe dans votre tête lorsque vous résolvez un problème de géométrie, apprenez à conduire ou choisissez la pâtisserie que vous allez déguster ? 

Comment fonctionne votre cerveau ? Un test pour vous ...

Choisissez un souvenir agréable de votre passé. Renforcez et intensifiez littéralement les couleurs. Et constatez comment un passé plein de couleurs change l’intensité de votre réaction à ce souvenir. Vous pouvez en sens inverse, diminuer la couleur, jusqu’à atteindre une image en noir et blanc. Vous pourrez constater qu’en général, lorsque l’image perd sa couleur, elle perd aussi de son intensité.

La programmation neuro-linguistique se préoccupe avant tout du 

« Comment faire pour que ça fonctionne bien? » 

plutôt que du « Pourquoi ça ne fonctionne pas? »

Elle propose de reconnaître les comportements que l’on adopte lorsque l’on communique, puis d’y apporter des modifications si on le désire. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite. 

Champs d'applications variés

L’originalité et l’intérêt de cette méthode résident dans l’étendue de son champ thérapeutique. Cette pratique est tout à fait complémentaire à l’utilisation de l’hypnose qui répond à des problématiques identiques.

C’est pourquoi divers professionnels de la relation d’aide incluent la programmation neurolinguistique dans leurs outils d’intervention. Ils peuvent être psychologues, hypnothérapeutes, coachs.

Le déroulement d'une séance

La principale caractéristique de cette thérapie est sa courte durée. En effet, cette méthode est brève et ne nécessite généralement que peu de séances pour observer un véritable changement. 

La première séance de PNL s’articule autour d’un long entretien individuel au cours duquel le patient exprime ses envies, ses besoins et les difficultés qui l’amènent à consulter. Le coach va l’aider à définir clairement son objectif. Les séances sont différentes d’un patient à l’autre, car chacun interprète différemment les situations.

Pour que cette thérapie fonctionne, il faut accepter de se laisser guider par son inconscient et  lâcher prise. Il ne faut pas avoir peur d’affronter ses propres angoisses ni redouter certaines sensations. Le thérapeute veille sur le patient et reste à proximité pour le rassurer.

Le thérapeute observe son patient, afin de savoir quel système sensoriel il privilégie. Chacun d’entre nous est en effet soit visuel, soit auditif, soit kinesthésique, il perçoit l’environnement principalement par la vue, l’ouïe, ou ses émotions  et crée ainsi son propre filtre, à travers lequel il interprète les événements. Ainsi, par exemple, une personne peut être terrorisée à l’idée de devoir parler en public, alors que dans la même situation, une autre personne sera ravie et motivée.

Le thérapeute s’adapte alors au mode de communication de son patient, pour le guider dans l’exploration de ses comportements et lui permettre de les reproduire consciemment ou de les modifier si nécessaire.

Le patient doit donc renouer avec la performance, c’est-à-dire avec sa créativité et sa capacité à s’adapter à une situation. Cela s’appelle la «modélisation». Mieux connaître les moments où l’on se sent efficace et compétent permet alors de construire une «boîte à outils», dans laquelle on puisera à loisir au moment de faire face à une situation difficile.

Pour les curieux : Petite histoire de la PNL

Trois petites lettres pour définir une thérapie brève mise au point dans les années 1970 aux Etats-Unis par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute. Leur postulat: les personnes qui réussissent ont des schémas comportementaux communs.

En observant des personnes considérées comme des modèles d’excellence dans leur domaine, ils ont cerné les comportements qui permettaient à ces personnes d’atteindre cette excellence. Des outils ont pu ainsi être conçus afin de décrire avec précision ces types de comportements. Les instigateurs de la programmation neurolinguistique ont mis au point des techniques simples et rapides pour permettre à d’autres personnes de s’approprier ces modèles de comportement. Le but est d’en arriver à des changements durables dans sa façon d’agir au quotidien.

Selon Richard Bandler, l’un de ses fondateurs, la PNL est une éducation du cerveau, une sorte de mode d’emploi. C’est l’art de savoir utiliser son cerveau de manière différente et plus efficace.

Si on apprend à penser différemment, on peut se mettre à agir différemment.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn